Jean-Luc sur La Loire à Vélo d’Orléans à Nantes

1

Le covid et la fermeture des piscines m’ont privé de mon sport favori. Encore hésitant pour les voyages internationaux, j’ai décidé d'investir dans un VAE (vélo électrique) pour visiter la France en utilisant les voies vertes, une autre façon de voyager en prenant son temps. Après le “Tour de la Gironde” en 2021, je me suis passionné pour “La Loire à Vélo”, une 2ème expérience que je recommande. Originaire de Haute-Savoie, je me suis rendu au point de départ avec mon véhicule et mon porte-vélo, en laissant ma voiture dans une chambre d’hôtes. Compte-tenu de la saison (Printemps), j’ai privilégié le confort en fin de journée, car les matins sont encore frais en avril même si j’apprécie également le charme d’un bungalow ou d'une tente en camping à la belle saison.

Saint-Denis en Val (Orléans) -Chailles (après Blois) : 90km

Départ à 8h45 en VAE avec deux sacoches et une sacoche guidon pour l’appareil photo reflex avec téléobjectif. Il fait 5 degrés au petit matin mais en cette saison la température monte relativement vite. On se découvre au fil des kilomètres et de la température, qui atteint 18° au meilleur de la journée. Légère brume matinale …

La piste est très agréable en bordure de Loire à l’écart de la circulation, et très bien signalée avec le logo de « La Loire à Vélo”. Je passe rive droite à la hauteur de Meung-sur-Loire puis repasse rive gauche 23km après… Les ponts sont tous d’architectures différentes et sont très plaisants à franchir à vélo en toute sécurité.  

Arrivée à l’heure du déjeuner, au Château de Chambord pour un pique-nique, ça n’arrive pas tous les jours ! On ne se lasse pas de contempler cet impressionnant et majestueux château, même avec ses échafaudages.  Météo nuageuse sans pluie. Je n’ai pas visité le Château car je le connais déjà, j’ai simplement circulé à vélo tout autour, d’ailleurs le domaine est très accessible à vélo…

Petite pause à Blois avant d’arriver à la chambre d’hôtes … j’ai noté que le lundi tous les magasins, restaurants étaient fermés 😊  dommage la ville était un peu morte !!  

A Blois, une petite côte située au centre ville m’emmène au Jardin de l’Évêché, point de vue unique sur les paysages typiques du Val de Loire, à ne pas manquer ! 

Chailles à Savonnières (après Tours) : 100km

Le deuxième jour, départ matinal. Après 11 km, arrivée au Domaine de Chaumont-sur-Loire pour la visite des jardins. Malheureusement, on me laisse pas rentrer avec mon vélo, même à la main pour accéder à la visite des jardins. L’absence de parking vélos dans la cour intérieure du Château m’entraine à poursuivre ma route. Dommage ! Direction ensuite Amboise, pour un déjeuner en terrasse au pied du Château Royal, en dégustant un excellent Sauvignon du Val de Loire.

Passage à Tours, avec un arrêt devant la magnifique Cathédrale Saint-Gatien!

Arrivée à Savonnières pour la nuit, dans une chouette Chambre d’hôtes « Cher Passant », chez Bruno, que je recommande vivement. 

En fin de journée, un petit 5 à 7 , spécial Loire à Vélo, pour visiter les somptueux jardins du Château de Villandry qui n’en finissent pas, sous un ciel radieux ! Grandiose ! à ne pas manquer sous aucun prétexte !! Et bizarrement, pour un mois d’avril, j’ai découvert de nombreuses fleurs. 

A deux pas du Château, je trouve un excellent restaurant, l’« Etape gourmande », étape justement bien méritée, après une belle montée à vélo. 

Savonnières à Chenehutte Trèves-Cunault : 90 km 

Toujours la fraicheur matinale pour cette troisième étape en direction du Château de Langeais, je passe sur la rive droite en empruntant le joli pont à Langeais, je m’arrête devant le Château mais malheureusement pour moi, il n’ouvre qu’à 10h00 en avril. La Loire est toujours calme, très étendue avec ses bancs de sables et ses gabares qui décorent les berges dans la brume, on sent la nature qui se réveille tranquillement. 

C’est au km 26, que je m’arrête pour un café et la visite du Château d’Ussé. Ensuite, je déjeune en terrasse vers l’église de Montsoreau juste avant Saumur. 

Arrivée au Manoir de Beauregard à 17h00 pour la nuit, à Cunault, un magnifique manoir décoré avec beaucoup de goût par un charmant couple britannique très accueillant. Une très belle étape !

Puis, dîner à 200m du Manoir, dans le restaurant « A Contre-Courant » tenu par un couple, La Cheffe, est au petit soin et propose une cuisine maison très gouteuse et originale. 

Chênehutte-Trèves-Cunault à St-Florent-le-Vieil (après Angers) : 90km

Comme les jours précédents, départ à 08h45, depuis le Manoir, après un magnifique petit déjeuner, agréable étape. C’est à la hauteur de Saint-Rémy-la-Varenne que je traverse un pont pour rejoindre la rive droite, et la voie verte, le long d’une voie ferrée. Le parcours est toujours très plaisant à l’écart de la circulation, et la signalétique « La Loire à Vélo » nous attend à chaque croisement, ce qui est appréciable ! Passage à  « La Daguenière » très joli endroit …

 

Aux 55ème km, après avoir traversé deux petits villages sans point de restauration (en avril, c’est très calme) , j’ai trouvé une superette pour me ravitailler et pique-niquer dans un joli endroit de bord de Loire “La Possonnière, une aire bien aménagée avec un superbe décors de gabares très stylées. L’endroit idéal pour le pique-nique en bordure de Loire.  

Arrivée à Saint-Florent-Le-Vieil, il faut monter jusqu’à l’église abbatiale, juste pour admirer la vue panoramique sur la Loire. La montée à vélo est raide mais ça vaut le coup !

Je reste au village pour la nuit, et je dine au « Café des Pêcheurs » en bord de Loire. 

de Saint-Florent-le-Vieil à Rouans (à côté du Pellerin, après Nantes) : 95 km

Départ un tout petit peu plus tard le lendemain (9h15). Au km12, traversée du pont pour se rendre à Ancenis puis je n’ai plus quitté la rive droite jusqu’à Nantes. Les abords de la ville sont très industriels, les pistes cyclables sont bien indiquées, la Loire est le repère et traverse la ville … Le centre ville de Nantes est quant à lui très joli,  avec toutes ses petites ruelles commerçantes.

Je vous conseille une chose très agréable dans le centre ville, et en plein air, pour faire une pause méritée : se balader dans le Jardin des Plantes, magnifique ! 

Après ce retour à la civilisation en milieu urbain, j’ai hâte de regagner les sentiers de la Loire à Vélo pour profiter de la nature et des paisibles bords de Loire … 

Arrivée à Indre, où j’ai pris le bac, très sympa, facile et gratuit, qui m’a permis de regagner la rive gauche et poursuivre vers “Le Pellerin”, puis je me suis dirigé vers Rouans où m’attendait la sympathique chambre d’hôtes  “L’Atelier 88”, chez Patrice. 

Rouans à La Bernerie-en-Retz (après Pornic) : 75 km

Départ pour sans doute la plus belle étape, pour fin de ma « Loire à Vélo », avec le début de la Vélocéan » et ensuite la « Vélodyssée »…. Découverte de l’Estuaire de la Loire, du Pont de Saint-Nazaire, des carrelets, de Saint-Brévin-les-Pins, des bords de l’Océan magnifique….  

De Paimboeuf à Saint-Brévin-les-Pins, un régal, le chemin est très agréable, les carrelets n’en finissent pas de se succéder, tous aussi jolis … le pont de Saint-Nazaire au loin est assez impressionnant, je ne l’ai pas traversé, car je suis resté sur la rive gauche pour visiter le Musée de la Marine de Saint-Brévin-les-Pins qui malheureusement était fermé un samedi ! J’étais un peu déçu. Je pense que le 1er mai en était la raison, dommage ! 

 

La Loire à Vélo, un itinéraire à vélo et facile et accessible pour tous

Après être allé à Noirmoutier (en traversant via le passage du Gois) sur trois jours, je suis retourné à Nantes (100km) et j’ai fait le retour en TER (Train /vélo) jusqu’à Orléans, il faut compter environ 3 heures de train. En cette période les places pour les vélos sont rares, on peut réserver sa place à l’avance mais pas pour les vélos … Belle expérience que le TER avec vélo, sans avoir à démonter les vélos, juste en enlevant les sacoches …  

A refaire !! Oui peut-être …. 
 
Un itinéraire à vélo facile et accessible pour tous .. chemins tranquilles et sécurisé, très bien indiqués avec les panneaux “Loire à Vélo” qui sont présents à chaque croisement …  bien que connaissant déjà la plupart des Châteaux, j’ai sans doute loupé quelques visites .. mais on peut refaire “La Loire à Vélo” sans modération … sans oublier les dégustations des crus du Val de Loire qui méritent le détour… A bientôt pour de prochaines aventures à vélo…  
 
Retrouvez-moi sur mon compte Instagram