LE VILLAGE DE BUZON ET SON CALVAIRE

Monuments et Patrimoines Site et monument historiques

1
  • LE VILLAGE DE BUZON ET SON CALVAIRE©
Les terres de buzon appartenaient dès 1148 aux moines de l’abbaye de Buzay, par don du seigneur de Messan. Au Moyen-Âge, l’abbaye était en pleine expansion économique. Elle avait réussi à aménager les riches coteaux de la Blanche pour en faire un domaine exploitable. Partant du port de Buzon, les marchandises étaient ensuite acheminées par bateaux. Buzon avait à l’époque la fonction de grange. Il ne s’agissait pas d’un bâtiment comme on l’entend aujourd’hui mais plutôt d’un territoire agricole riche en céréales. La construction du Canal de Buzay et ensuite du canal maritime de la Basse Loire dans les années 1180 entrainèrent la fin de l’utilisation du port de Buzon. Buzon est déjà nommé dans le cartulaire de l’abbaye de Buzay en 1153. Ce petit village de forme ellipsoïdale s’est progressivement développé à côté du Tenu et de son affluent la Blanche. Il rassemble une vingtaine de maison et leurs dépendances. Ce village disposait d’un moulin. Non loin, le pont dit de Buzon rattache la commune de Rouans à celle de Cheix-en-Retz. LE CALVAIRE DE BUZON Un calvaire se trouve au village de Buzon. Son existence semble ancienne. L’hypothèse émise est que sa construction daterait des moines de l’abbaye de Buzay. Les sources le mentionnent à la Révolution. Ce village a en effet été le lieu d’un macabre souvenir. Quatre-cent personnes furent massacrées en février 1794 non loin de ce calvaire lors des guerres de Vendée. Ce dernier a été restauré une première fois sous le Premier Empire et une seconde fois plus récemment en 1975.

Période(s) Matin Après-midi Jour d'ouverture Jour de fermeture

  • Monuments et Patrimoines
  • Site et monument historiques
  • Calvaire et enclos paroissiaux
  • Pays, Ville, village et quartier

Rejoindre en transports publics