Emilie, Coralie et Xavier sur La Loire à vélo de Tours à Saint-Brévin-les-Pins en slow travel

1
  • © Asaprod
  • © Asaprod

Le slow travel, qu'est-ce que c'est ? C'est l'art de voyager lentement, de prendre le temps de vivre, de s'arrêter où l'on veut et quand on veut, et de profiter de chaque instant. Car le luxe, après l'espace, c'est aussi le temps ! Sortir de cette frénésie que nous impose le monde actuel et retrouver un rythme de vie plus en adéquation avec la nature. La Loire à Vélo s'y prête volontiers, et c'est de cette façon que notre petit groupe a décidé de voyager durant l'été 2021 : 440km à l'incroyable vitesse de moins de 10km/h de moyenne. Coralie s'est chargée du roadbook, Emilie & moi l'avons suivi dans cette aventure.

Tours - Rigny-Ussé (50km)

Partant de Saint-Pierre-des-Corps, c’est au pied de la Cathédrale de Tours que débute réellement notre voyage.

Nous quittons la ville par un dédale de petites rues à travers le quartier historique, et nous nous retrouvons assez rapidement en pleine verdure. Les tournesols semblent heureux sur ce tracé.

 

© Asaprod © Asaprod

Savonnières, Villandry, Bréhémont offrent de sympathiques points d’arrêts, et l’on peut déjà apercevoir le long de la Loire les différents bateaux traditionnels à fond plat que sont la toue, le fûtreau et le chaland.

Afin de clore de façon magistrale cette première étape, nous arrivons par la D16, nous offrant la plus belle vue sur le Château de Rigny-Ussé.

© Asaprod © Asaprod

Rigny-Ussé - Fontevraud-l'Abbaye (46km)

Nous laissons le château de Belle au bois dormant derrière nous, et retrouvons la piste cyclable en suivant l’Indre.

A Huismes, nous marquons une pause devant le Château de la Villaumaire. Le midi, nous déjeunons à Chinon, à proximité de la Forteresse royale, puis reprenons la route en longeant la Vienne.

© Asaprod © Asaprod

Nous visitons la Collégiale Candes-Saint-Martin. Les plus téméraires iront profiter du panorama sur la colline adjacente.

Le détour par Fontevraud-l’Abbaye est à faire absolument, surtout en période estivale, afin de profiter de la privatisation du site et du son & lumières à la tombée de la nuit.

© Asaprod © Asaprod

Fontevraud-l'Abbaye - Gennes (42km)

Nous retrouvons le chemin de La Loire à Vélo, et marquons plusieurs arrêts : devant le Château de Montsoreau, puis à Turquant pour ses maisons troglodytes.

Pour rejoindre Saumur, nous délaissons de nouveau le fleuve pour les côteaux. Ça grimpe, mais la vue en vaut la peine, avec sa route des vins serpentant, noyée dans les vignes.

Des hauteurs, le château de Saumur domine majestueusement la Loire. Le paysage change, nous alternons entre plages et parties boisées.

© Asaprod © Asaprod

Nous nous arrêtons à l’église de Saint-Clément-des-Levées, le temps d’y découvrir une exposition sur la Marine de Loire.

Nous prenons aussi le temps d’admirer les toiles de l’exposition à ciel ouvert « Toutes Toiles Dehors 2021 » sur l’île Ollivier, mais il faut quand même garder un œil aux ornières, la sortie de route est vite arrivée 😉

© Asaprod © Asaprod

Gennes - Châlonnes sur Loire (63km)

Depuis le départ, la piste cyclable est un vrai régal. Le fléchage est facile à suivre, et nous n’avons d’yeux que pour la Loire. Elle évolue au fil des kilomètres, tantôt plus sablonneuse, tantôt recouverte d’une végétation luxuriante.

Au loin, nous apercevons de belles demeures, tel que le Château de la Roche aux Moines…

© Asaprod © Asaprod

Et quand un train se met à passer à proximité, mon âme d’enfant revient au galop… qui n’a jamais rêvé de faire la course avec un TGV ?

Puis, au détour d’un virage, du côté de Savennières, nous découvrons la Pierre Bécherelle, surprenant monolithe d’environ 15m qui se dresse devant nous, dans un paysage plutôt dominé par les coteaux et les vignes.

© Asaprod © Asaprod

Châlonnes sur Loire - Champtcoeaux (51km)

Belle étape ponctuée de traversées de passerelles, de ponts de toutes tailles, de visites d’églises…

Par endroit, la Loire est tellement « retirée » que cela ressemble à une mer de sable. Le soleil et la température estivale ne font qu’accroître cette impression.

 

© Asaprod © Asaprod

La côte menant à Champtoceaux est bien prononcée, mais c’est le prix à payer pour y trouver un magnifique point de vue sur la Loire, peut-être le plus beau du circuit.

© Asaprod © Asaprod

Champtoceaux - Nantes (38km)

Nantes n’est plus très loin, mais nous ne sommes pas pressés de retrouver la ville et son effervescence.

Nous laissons le calme et la nature derrière nous, mais c’est pour mieux les retrouver par la suite.

 

© Asaprod © Asaprod

C’est en mode piéton que nous découvrons la ville et ses monuments. Il y a tellement à faire que nous y resterons une journée supplémentaire.

En vrac : quartier Bouffay / château des Ducs de Bretagne / quartier Graslin (passage Pommeraye) / place Graslin et son Opéra / place Royale et sa majestueuse fontaine / Ile de Nantes / jardin japonais de l’ile de Versailles / jardin des plantes

© Asaprod © Asaprod

Nantes - Saint-Brévin-les-Pins (61km)

Pour cette dernière étape, nous sommes rejoints par Cyril, un ancien collègue, à qui l’on va faire découvrir le slow travel.

Nous quittons Nantes par la zone industrielle, il nous tarde de retrouver la quiétude des pistes cyclables.

Nous prenons le bac à Indre, il s’agit d’un service gratuit. A peine 10 minutes plus tard, nous avons changé de rive.

 

© Asaprod © Asaprod

Nous longeons le canal de la Martinière, grande ligne droite, ponctuée d’écluses. Par endroit, les bateaux ne sont pas que dans l’eau.

Au bout, l’estuaire… La Loire n’est plus le « petit » fleuve que l’on connait à Tours ! Ici, on a du mal à distinguer ce qu’il y a de l’autre côté de la rive, des phares apparaissent, les cabanes de pêcheurs aussi…

 

© Asaprod © Asaprod

Le Pont de Saint-Nazaire grossit à vue d’œil, et puis… il fallait bien que ça arrive, il y a un panneau… fin d’itinéraire ! Il y a un serpent de mer gigantesque aussi… Pas de doute, nous sommes bien arrivés à Saint-Brévin-les-Pins, ce qui marque la fin de notre odyssée.

Le retour se fera grâce au Train Loire à Vélo, de Nantes à Saint-Pierre-des-Corps, avec son espace dédié aux vélos.

© Asaprod © Asaprod

La Loire à Vélo, une expérience incroyable

Accessible à tout le monde, la Loire à Vélo fut une expérience incroyable. Ce que j’y ai vécu restera à jamais gravé dans ma mémoire.

Elle est le marqueur d’une nouvelle ère, celle de voyager différemment, celle de prendre son temps, et de découvrir toutes les beautés que notre beau pays a à nous offrir.

Retrouvez ici la vidéo de mon parcours.