Respirez, le slow tourisme se pratique sur La Loire à Vélo !

1
  • © A. Lamoureux

Le slow tourisme est une façon de voyager, avec un rythme plus lent. Prendre le temps pour admirer ce qui vous entoure en utilisant, par exemple, un mode de locomotion moins polluant, comme… le vélo !

La Loire à Vélo est la destination idéale pour (re)découvrir le slow tourisme. Une découverte authentique, au plus proche de la population locale permettant les rencontres, dans un environnement serein qui évite les bains de foule… toutes les caractéristiques de cet  itinéraire qui s’étend sur 900 kilomètres !

Une découverte authentique

Le long de ce fleuve majestueux, (re)découvrez les richesses de l’itinéraire. Entre nature et patrimoine, gastronomie et vignobles, terre et fleuve… de Cuffy jusqu’à l’Océan à Saint-Brevin-les-Pins, prenez le temps de pédaler calmement et d’admirer les beautés qui vous entourent.

L’authenticité se traduit également avec les rencontres que vous pourrez faire le long de votre séjour. Les professionnels Accueil Vélo, les vignerons, ou les locaux… Arrêtez-vous pour vous immerger dans leur mode de vie ou leurs passions, ou encore pour échanger et découvrir des expériences enrichissantes.

© Jean-Sébastien Evrard

Une cadence à son rythme

Certains vacanciers souhaitent casser le rythme qu’impose le quotidien. Le slow tourisme prône justement de ralentir, de n’avoir aucune contrainte, si ce n’est écouter son horloge interne : un véritable état d’esprit 🙂 Contrebalancer ce “toujours plus rapide” avec le “prendre son temps”, telle est la méthode !
Sur les chemins de l’itinéraire, pas d’horloge : enjambez votre bicyclette quand vous le souhaitez, pédalez le temps que vous voulez, arrêtez-vous pour flâner pendant une minute ou une heure… Faites-vous plaisir !

© A. Lamoureux

Un tourisme éco-responsable -logique

Le slow tourisme rime aussi avec tourisme vert ou tourisme durable. Respecter l’environnement en utilisant un moyen de transport moins polluant, c’est acquis pour vous, avec votre vélo ! La responsabilité est aussi dans les hébergements que vous choisirez, certains sont plus attentifs au bien-être environnemental. Consommer local fait également partie de ce mode touristique : privilégier les produits régionaux et les savoir-faire locaux, c’est s’engager pour que les professionnels passionnés continuent leur propre mode de consommation local… CQFD !

© J. Damase

Bref, si vous ne l’avez pas encore expérimenté, La Loire à Vélo est un bon terrain d’application ! Par besoin de déconnexion ou par simple philosophie, beaucoup de personnes optent pour ce mode de tourisme respectueux pour soi et pour l’environnement.