La Loire, ses îles et votre bicyclette !

1
  • © A.Lamoureux

Tout le long de la Loire se cache de petites et grandes îles, toutes plus belles les unes que les autres avec chacune leur spécificité. Des balades en pleine nature, des découvertes d’une faune et d’une flore riche et colorées qui vaut le détour :)

La plus grande 

L’Île de Nantes est devenue un incontournable : culturelle, ouverte sur la ville, riche en histoire et possède de nouveaux attraits… Entre l’époque industrielle et les chantiers navals, cette épopée nantaise s’achève en 1987 avec la fermeture de ces derniers. L’Ile de Nantes est aujourd’hui un quartier axé sur la culture. Monter sur le dos d’un éléphant, se balader le long du Quai des Antilles, admirer les Anneaux de Buren, siroter un verre en bord de Loire en écoutant un concert, répéter son morceau de musique à La Fabrique… Tout y est pour une invitation à la découverte de la culture nantaise, à vélo bien sûr !
Ile de Nantes© Guillaume Chevalier Photographe

La plus champêtre 

L’île Forget accueille près de 7 kilomètres de sentiers et 25 hectares de verdure. Un petit paradis accessible par un pont en bois. Cette pause champêtre entre deux coups de pédales ravira petits et grands : les enfants pourront poser le pied à terre et jouer aux jeux installés spécialement pour eux -tyrolienne, petit stade, tourniquet-. Vous y trouverez également des tables pour organiser votre pique-nique, et des endroits pour vous allonger en pleine nature bercé par le bruit de la nature pour une sieste post déjeuner ! À pied ou à vélo, cette excursion est un vrai bol d’air dans votre parcours ! Et le point de vue sur le continent reste inhabituel donc inattendu. 

La plus longue

Avec ses 14 kilomètres de long, l’Île de Chalonnes est la plus grande île fluviale d’Europe où il règne de l’activité. Une vie insulaire existe réellement sur l’île : les habitants des résidences principales et secondaires se sentent privilégiés et fiers de pouvoir admirer une faune et une flore incomparables, des lumières toujours plus belles… des trésors qu’ils gardent comme un écrin.  Si le chanvre et le tabac y étaient les principales cultures jadis, l’île accueille aujourd’hui les visiteurs pour une balade de ce coin de paradis, et faire déguster de délicieux mets issus de fruits et légumes cultivés sur place. Les pieds sous la table ou en pique-nique, le plaisir sera bien là ! À pied, à vélo, la découverte de cette beauté de Loire à n’importe quel moment de l’année est étonnante.  
Ile de chalonnes © D. Drouet

La plus spirituelle

L’Île de Béhuard contribue au charme de sa commune classée “Petite Cité de Caractère”. Une poignée de chanceux y habitent à l’année dans cette unique commune à être une île sur la Loire. Si vous y passez à vélo pendant la saison estivale, vous y croiserez certainement quelque-uns qui y viennent pour se marier -les photos de ce jour unique ne seront qu’exceptionnelles-, d’autres y faire un pèlerinage annuel. Une majorité s’y rendent, à pied ou à vélo, pour le charme de ce village, la beauté du paysage de Loire entre pierres et eau… ou pour prendre le temps de siroter un verre face au fleuve royal qui offre tout au long de la journée des lumières et couleurs à couper le souffle. 
Ile de Béhuard © Franck Charel

La plus photogénique

L’Île d’Offard se trouve à quelques kilomètres du centre historique de Saumur. Elle présente un point de vue unique sur les berges : le château de Saumur avec ses tours et mâchicoulis qui domine la Loire, les bancs de sable et ses habitants -animaux en tout genre-, la nature généreuse environnante, et évidemment le fleuve royal. Tandis que l’île Batailleuse -qui mesure quatre kilomètres de long et se situe plus à l’ouest d’Offard-, permet de visualiser le fameux promontoire de Saint-Florent-le-Vieil d’un point de vue différent ! 
© A.Lamoureux

La plus agricole

L’Île Saint-Aubin se constitue essentiellement de prairies naturelles exploitées pour le foin et le pâturage. Elle se situe au coeur du bassin de la Maine à 5 minutes du centre-ville de la cité angevine. Les promeneurs y viennent pour différentes activités : les randonneurs aiment s’y perdre pour s’imprégner de la faune et de la flore qui y sont denses : près de 500 espèces animales s’y réfugient dès que les promeneurs ont passé leur chemin pour vivent dans cet espace privilégié. On aime aussi cette île pour différents aspects -culturel et naturels- : croiser lors des balades des vaches en semi-liberté, déjeuner à la guinguette de l’île face à la Loire, ou encore pour les plus petits, la ferme pédagogique de ce petit bout de terre. 
Bac de l’île Saint Aubin – © J.P. Klein