La Loire à Vélo : A la rencontre d’un patrimoine naturel exceptionnel !

1
  • © Franck Charel

D’aval en amont, La Loire à Vélo traverse des paysages somptueux. Panoramas, espaces naturels, faune, flore, balade sur la Loire en bateau traditionnel... Mettez pied à terre et prenez le temps d’observer ce patrimoine naturel riche et préservé !

Les panoramas sur La Loire à Vélo 

Dès le kilomètre 0 de l’itinéraire de La Loire à Vélole Bec d’Allier, la confluence de la Loire et de l’Allier, offre un panorama exceptionnel sur les deux cours d’eau qui s’y rejoignent. Posez vos vélos le temps d’une balade au cœur de l’espace naturel sensible du Bec d’Allier pour découvrir ce milieu naturel rare dans cette portion de Loire. 

A quelques kilomètres d’Orléans, la réserve naturelle de Saint-Mesmin s’étend sur 263 hectares. La zone de protection qui l’entoure intègre aussi le magnifique site de la Pointe de Courpain situé entre la digue et la Loire. On y admire le délicat ballet des nombreux oiseaux de Loire.

A côté de Blois, l’Observatoire Loire offre un balcon exceptionnel sur la Loire depuis ses terrasses. On peut aussi y découvrir l’histoire du fleuve à travers une exposition interactive et ludique. Des balades en bateau sur la Loire, balades à vélo et animations vous sont aussi proposées. 

Le petit village de Candes-Saint-Martin, inscrit parmi Les Plus Beaux Villages de France, offre deux points de vue sur la confluence de la Loire et de la Vienne. Pour le premier d’entre eux, rendez-vous sur le pont qui enjambe la Vienne. Pour admirer ce paysage sous un autre angle, rejoignez la table d’orientation située sur les hauteurs du village.

Il vous faut monter à 70 mètres de hauteur pour admirer un panorama exceptionnel : depuis le jardin du Champalud, plongez dans une vue imprenable sur le fleuve royal et l’île Neuve. Asseyez-vous sur ce banc en pierre, contemplez, imprégnez-vous de l’ambiance qui y règne, c’est un délice.  


Au sommet du donjon du château médiéval d’Oudon, vous arriverez sur un toit-terrasse. Une vue imprenable sur la Loire se dévoile quand vous vous approchez du bord : certains prétendent que l’on peut même apercevoir la tour de Bretagne par temps dégagé… Ouvrez bien les yeux !  
 

Jardin de Champalud © A. Lamoureux

Les Îles de Loire  

Près de Sancerre, ne manquez pas les Iles de la Gargaude que le fleuve sculpte au gré des saisons. Cet espace naturel sensible rassemble sur une quarantaine d’hectares de nombreuses espèces animales et végétales caractéristiques des bords de Loire.  

En aval de Châtillon-sur-Loire, les Iles de Bonny offrent une jolie promenade au cœur d’une nature préservée cernée par la Loire. Prairies naturelles, grèves sableuses et forêts alluviales se découvrent en suivant un sentier de 4,5 kilomètres. 

Non loin du Château de Chaumont-sur-Loire, l’île de la Folie offre deux agréables circuits de promenades. Longs d’un kilomètre pour l’un et deux kilomètres pour l’autre, ces petits chemins vous emmènent à la découverte de cet espace naturel qui est l’une des plus belles forêts alluviales des environs. 

Le parcours balisé de l’Ile de la Métairie vous conduit à travers un paysage où les éleveurs de La Ville-aux-Dames faisaient autrefois paître leurs animaux. La promenade offre aussi un joli point de vue sur le village de Rochecorbon et ses habitats troglodytiques creusés dans le tuffeau. 

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’île de Béhuard se situe à une vingtaine de kilomètres au Sud-Ouest d’Angers. Ceinturée par deux bras de la Loire, la plus « Petite Cité de Caractère » d’Anjou et des Pays de la Loire ne compte qu’une centaine d’habitants à l’année. On y vient se marier dans sa petite chapelle charmante, en pèlerinage au mois d’août, pour pêcher, ou encore à vélo en longeant le fleuve royal pour faire le tour de l’île.  

Ile de Béhuard © Franck Charel

 
L’Île de Nantes est devenue un incontournable : axée sur la culture, vous pourrez y apercevoir un éléphant, vous balader le long du Quai des Antilles, admirer les Anneaux de Buren, siroter un verre en bord de Loire en écoutant un concert, répéter votre morceau de musique à La Fabrique… Tout y est pour une invitation à la découverte de la culture nantaise, à vélo bien sûr ! 

Les Machines de l’Île – © A. Lamoureux

 
D’autres îles de Loire

La faune des bords de Loire 

À deux pas du Carrousel des Mondes Marins et des Nefs, un Grand Éléphant de 12 mètres de haut se promène sur l’île de Nantes tout au long de la journée. Aux heures d’été, il lui arrive d’arroser avec sa trompe ceux qui s’approchent…  

Grand Éléphant de l’île de Nantes © Guillaume Chevalier Photographe

En Anjou, le camping à la ferme La Guyonnière accueille, entre autres, des alpagas ! Originaire de la cordillère des Andes, l’élevage de l’alpaga s’est développé sur toute la planète, jusqu’en Anjou ! Ils entretiennent des conversations avec leurs visiteurs en ruminant… rien de plus naturel !  

Serpent de mer, ou appelé plus communément le Serpent d’océan, vous l’apercevrez en fonction des marées à Saint-Brevin-les-Pins… Face au pont de Saint-Nazaire et à côté des pêcheries, on peut penser qu’il joue avec ses courbes pour se fondre dans le décor…  

Serpent d’océan © A. Lamoureux

Le castor est l’animal emblématique des bords de Loire. Allez à sa rencontre le temps d’une sortie nature accompagnée pour découvrir son lieu de vie et repérer ses traces. 

Instants Nature – A l’affut du castor à Cour-sur-Loire

Balade à la découverte du castor avec la Maison de la Loire à Saint-Dyé-sur-Loire

Sur les traces du castor à La Ville-aux-Dames

Balbuzards pêcheurs, sternes naines et pierregarins…  de nombreux oiseaux vivent ou s’installent sur les bords de Loire. Lors de vos balades sur La Loire à Vélo, n’oubliez pas de glisser une paire de jumelles dans vos sacoches. Et prenez le temps de les observer. Pour en apprendre un peu plus sur tout ce petit peuple ailé, de nombreuses sorties sont organisées comme par exemple “À la découverte des oiseaux des bancs de sable” ou “les matinées à la découverte des oiseaux migrateurs”. 

Passeurs de Loire à Sigloy – Jean Philippe sur sa toue en amont de Sigloy – banc de mouettes rieuses sur la Loire

Et la flore 

Qui dit champignons dit habitations troglodytiques quand on est sur La Loire à Vélo ! Celle du Saut aux Loups à Montsoreau date du XVe siècle : elles débouchent sur d’immenses galeries creusées pour extraire la pierre de tuffeau et sont utilisées depuis le début du XXe siècle pour la culture du champignon de Paris. Un régale avec les fouées !  

© D. Drouet

Terra Botanica, près d’Angers, est le premier parc à thème dédié au végétal en Europe. Promenez-vous dans ce monde de 17 hectares à travers jardins extraordinaires et attractions dans les airs et sur l’eau. De nombreuses espèces y résident et proposent une atmosphère singulière… 

La Fritillaire pintade est une petite fleur printanière à la jolie forme de clochette. Avec ses damiers de couleur rose, elle fleurie dans le bocage du Véron. D’autres fleurs s’épanouissent en bords de Loire, comme de nombreuses espèces orchidées. Protégées, admirez-les mais ne les cueillez pas ! 

Le Parc Naturel Régional Loire Anjou Touraine  

Entre Angers et Tours, le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine s’étend sur 116 communes de Maine-et-Loire et d’Indre-et-Loire. Le patrimoine naturel et culturel sur lequel il s’est construit est protégé et entretenu afin que perdure une faune et une flore exceptionnelles. Pour mieux le comprendre et l’appréhendé, un point d’information touristique est situé à Montsoreau : vous y trouverez toutes les informations nécessaires, une exposition permanente sur les paysages, des expositions temporaires, des ateliers enfants gratuits…  

Les Maisons de Loire 

Et pour en savoir encore un peu plus sur ces paysages exceptionnels, tout au long de la Loire, les Maisons de Loire vous accueillent pour vous raconter de façon ludique et interactive l’histoire du fleuve et de ses paysages.